Imprimer article Imprimer cet Article    Envoyer article à un ami Envoyer à un ami    Ajouter à favoris Ajouter à Favoris!

Noyades: noyade enfant et bébé. Éviter la noyade en piscine des enfants. Conseils sécurités


"Noyade enfant et noyade bébé: Les parents ont raisons d'emmener l'enfant dans l'eau : pour son plaisir, son développement, lui apprendre à nager le plutôt possible. Enfin tout est bon pour l'enfant. L'eau est un révélateur puissant des relations entre enfants et parents et est un milieu propice à une évolution favorable de l'enfant.Le milieu aquatique permet des expériences sensorielles et motrices innovants, qui contribuent à enrichir le répertoire de l'enfant et du bébé.

Mais attention, nager commence réellement à 5 ans. Le terme « bébé nageur », souvent utilisé, n'est pas vraiment approprié, c'est plus une adaptation de la familiarisation du jeune enfant en milieu aquatique.

Voici les gestes de sécurité afin d'éviter les pleures, les peurs et les moments de panique pour les parents."

Article de: Noyades

note article noyade note article noyade note article noyade note article noyade note article noyade Note article (4864 votes).
856,027 personnes ont consultés cet article

Noyade enfant



Noyade enfant et bébé: Attention danger de noyade enfants et bébés


Noyade, enfants, bébés, ... les accidents de noyades au cours de la baignade courante pourraient, dans la plupart des cas, être évités. Chez les enfants de 1 à 14 ans, elles représentent la deuxième cause de décès accidentel, après les accidents de la circulation. Lorsqu’elles ne sont pas suivies de décès, elles laissent parfois de lourdes séquelles, en particulier neurologiques, chez les enfants.

Les accidents de noyades des enfants touchent préférentiellement le nourrisson et le jeune enfant. Les accidents frappent l’enfant à tout âge, mais avec les risques particuliers selon les groupes d’âges. Classification des enfants en 4 groupes :
Nouveau-nés : de la naissance à 1 mois
Nourrissons : de 1 à 24 mois
Jeunes enfants : de 2 à 6 ans
Grands enfants : de 6 à 15 ans

C’est donc tout naturellement que nous allons vous sensibiliser aux situations dangereuses de la baignade pour enfants et bébés.

Noyade enfant: éviter la noyade des enfants avec nos conseils sécurité

Noyade enfants: Un enfant se noie en moins de 3 minutes!

La baignade peut constituer un danger grave pour vos enfants. Une noyade est très vite arrivée. Des enfants à proximité d’une piscine réclament votre constante vigilance et votre surveillance active, même s’ils savent nager. En effet, nous ne sommes jamais trop prudents et un accident est si vite arrivé. Une surveillance de la baignade de tous les instants est le plus efficace de tous les anges gardiens.

Les accidents de noyade en piscine existent. Afin de les éviter faites de la prévention et vous profiterez pleinement des baignades dans une ambiance chaleureuse et détendue. Voici quelques conseils simples qui peuvent contribuer à l’objectif sécurité et permettre à vos enfants de profiter pleinement des joies que procure la baignade:

  • Aucun dispositif de sécurité ne remplacera votre surveillance active: Ne quittez jamais votre enfant des yeux!
  • Ne laissez jamais un jeune enfant seul près d’une piscine, même si celle-ci est petite et peu profonde.
  • Après la baignade : sortez tous les objets flottants pour éviter qu’un jeune enfant ne se penche sur l’eau pour les récupérer.
  • Apprenez à vos enfants à nager le plus tôt possible, ainsi en cas de chute, ils regagneront le bord sans paniquer.
  • Ne jamais entrer rapidement dans l’eau, surtout après un repas (un délai de 2 heures est conseillé), une exposition au soleil ou un effort violent : il y a un risque d'hydrocution.
  • Equipez votre enfant de brassards, d’un maillot de bain flottant ou d’une bouée adaptée. Vous pouvez compléter cet équipement par des bracelets ou colliers alarmes individuelles qui se placent sur l’enfant et qui sonnent lorsqu’il entre dans l’eau.
  • Mémorisez et affichez près de votre piscine les numéros de premiers secours (pour la France: Pompiers : 18 ou 112 depuis un téléphone portable; SAMU : 15).
  • Apprenez les gestes de premiers soins noyade qui sauvent.

Et rappelez-vous, aucun type de protection ne remplacera jamais la surveillance et la vigilance d’un adulte.

Noyade bébé à partir de 0-1 an: prévention noyade

Noyade bébé à partir de 0-1 an: Attention à la baignoire

La baignoire est à l’origine de 15 % des noyades des bébés de moins de 1 an. Dès 2 mois, le bébé se tourne, remue et peut basculer. Il est impératif de ne jamais laisser son enfant sans surveillance dans le bain, même équipé d’accessoires de sécurité (siège, transat ou anneau) et même pour quelques secondes. 10 cm d’eau suffisent à un tout-petit pour se noyer.

Noyade bébé à partir de 2-3 ans: prévention noyade

Noyade bébé à partir de 2-3 ans: Attention à la baignade

C'est l'âge où la curiosité de l’enfant s'éveille de plus en plus, mais il n'est pas encore conscient de la plupart des dangers et reste incapable de les mesurer. L’enfant sait se déplacer seul et part en exploration. Il commence à se baigner seul…

Attention au bain:
L'enfant ne doit jamais rester seul dans son bain. À cet âge, la noyade est un risque majeur.

Attention aux piscines (en plastique et en “dur”). Pour éviter que l'enfant ne tombe dans la piscine, clôturez celle-ci etassurez une garde permanente autour de l'enfant. Ce conseil est valablepour tous les points d'eau : bassins de jardin, mares, ruisseaux, etc. À l'intérieur de la maison comme à l'extérieur, évitez de poser à terredes bassines ou des seaux pleins.L'enfant qui tombe la tête en avant ou en arrière, le visage recouvertd’eau, peut se noyer dans quelques centimètres d'eau, car il s'affole et nepeut pas se redresser.
Installez une clôture autour de votre piscine. D’autres systèmes de protection existent (volets couvrants, vraie bâche de protection, etc.)

Noyade bébé à partir de 3-4 ans: prévention noyade

Noyade bébé à partir de 3-4 ans: Attention à la baignade

C'est l'âge où l'enfant parle de mieux en mieux. Il pose des questions, s'intéresse à beaucoup de choses. Saisissez toutes les occasions pour lui montrer et lui expliquer les dangers de la baignade.

Précautions à suivre: Prenez garde aux bouées gonflables qui peuvent se dégonfler brusquement. Utilisez des bouées et des brassards gonflables (normes CE), munies de valves “anti-retour” et de deux chambres à air ou équipez votre enfant d’un maillot flotteur. Si l'enfant se sent fatigué ou s'il est pris de frissons, il vaut mieux lesortir de l'eau et le frictionner énergiquement. Habituez votre enfant à l'eau, mais sans jamais le forcer. Vous pouvezcommencer à lui apprendre des mouvements lui permettant de maintenir la tête hors de l’eau.

Noyade enfant et bébé: les gestes qui sauvent de la noyade

Prise en charge d’un enfant avec un accident de noyade

  • Sortir l’enfant hors de l’eau
  • Effectuer les gestes de premiers soins qui sauvent
  • Rassurer l’enfant sur ce que l’on va faire
  • Evacuation  de l’enfant vers les urgences
  • Prévoir un objet (jouet ou Doudou) qui le rattache à son foyer
  • Penser à prendre le carnet de santé

Noyade enfant: prévenir les noyades des enfants en piscine

Noyade piscine: Attention à la baignade des enfants en piscine!

Entre 1 et 4 ans, l’enfant est particulièrement exposé. Il découvre l’autonomie avec la marche, est attiré par l’eau et n’a pas conscience du danger. La meilleure prévention est de lui apprendre à se familiariser avec l’eau avant l’âge de 5 ans ( séance de « bébés nageurs » ), de lui apprendre à nager le plus tôt possible et d’expliquer aux plus grands que leurs jeux aquatiques ne sont pas forcément adaptés aux plus petits. Ils doivent également porter des brassards dès qu’ils sont sur un lieu de baignade. Enfin il est nécessaire de se former aux gestes de premiers secours.

Noyade piscine: réglementation pour la prévention de la noyade en piscine

Depuis janvier 2004, toutes les piscines privées de plein air enterrées doivent être équipées d’un dispositif de protection normalisé ou réglementé (barrière, couverture, abri ou alarme ).
Bien que rien ne remplace la vigilance, préférer des dispositifs qui constituent des obstacles physiques permanents par rapport à de simples dispositifs antichute comme les alarmes dites « à détection d’immersion ». Si une piscine hors sol a été installée, toujours retirer l’échelle d’accès après chaque baignade.

Noyade enfant: Réglementation française sur les enfants et bébés en piscine

Réglementation: Initiation des très jeunes enfants (« Bébés nageurs ») en milieu aquatique.

Circulaire N°75 141 du 3 Juin 1975 Initiation des très jeunes enfants en milieu aquatique

Le développement spectaculaire des écoles d’initiation, citées en objet, appelle de ma part un certain nombre d’observation et de réserves :

1°) La familiarisation de l’enfant à l’eau.
Cette familiarisation de l’enfant à l’eau a fait l’objet d’études dont les dernières en date menées par l’Institut National des Sports et à l’Ecole Normale Supérieure d’Education Physique et Sportive ont eu un grand retentissement dans le public. Il a été nettement constaté que de très jeunes enfants totalement immergés, sont capables de se maintenir momentanément ou de revenir en surface et de se déplacer, aidés par leur faible densité, de manières plus ou moins coordonnées. En fait, ils s’efforcent de rejoindre le bord du bassin ou un parent se trouvant lui-même dans l’eau.
Le tout jeune enfant manifeste ainsi des possibilités d’adaptation progressive au fur et à mesure qu’il franchit les étapes de son développement psychomoteur. Avant 4 à 6 ans, il n’est pas physiologiquement, ni psychologiquement capable de contrôler sa motricité segmentaire pour réaliser des mouvements techniquement définis.
La familiarisation du jeune enfant avec l’eau ne se pose pas en terme d’apprentissage technique, il ne s’agit pas de natation au sens communément admis par l’adulte, mais d’un comportement global d’adaptation.
L’avantage qui en résulte est l’acquisition d’une certaine aisance dans l’eau qui si elle ne présuppose en rien de la qualité de l’apprentissage ultérieur de la natation le facilitera très probablement.
Ces étapes lui permettent d’accéder par la suite à une véritable autonomie dans l’eau. Il apparaît que cette expérience ne saurait être envisagée par les parents que pour une très longue durée.

2°) La condition indispensable pour la réalisation de cette activité : l’ambiance affective sécurisante.
Cette condition est d’autant plus nécessaire que l’enfant est plus jeune : ce qui implique une présence parentale dans le bain, mère ou père, ou même les deux. C’est dire l’extrême disponibilité des parents, l’importance de leur entente, de leurs motivations qui peuvent diminuer ou accroître les résistances s’ils acceptent difficilement, par exemple, que leurs enfants soient moins brillants ou délurés que d’autres.
Je serais donc extrêmement réservé sur la généralisation de ce genre d’écoles si les éducateurs responsables avaient des exigences techniques, physiologiquement inapplicables à cet âge, ce qui risquerait d’entraîner des blocages plus ou moins nuisibles à l’apprentissage ultérieur et à l’épanouissement de l’enfant.

3°) Les conditions de cette activité.
Ces conditions doivent être strictes :

a) Conditions hygiéniques : elles doivent être absolues
1. La température de la piscine doit être appropriée à cet âge : (32° en hiver), en raison de l’imperfection du système de thermorégulation de l'enfant. Cette température pourra être progressivement abaissée en fonction des saisons et de l’expérience de l’enfant.
La température de l’air ambiant devra être accordée à celle de l’eau.
2. L’eau doit présenter une qualité particulière du point de vue chimique et bactériologique (stricte application de l’arrêté du 13 juin 1969). Le port d’un slip est obligatoire en raison du manque de contrôle sphinctérien chez certains jeunes enfants. L’eau aura dû subir un double recyclage avant le début d’une séance.
3. Absence de maladies infectieuses, d’affections de la peau : les otites récidivantes peuvent être redoutables chez de très jeunes enfants effectuant des immersions répétées en position verticale.
4. Il conviendra d’exercer une surveillance au bord du bassin pour dépister toute réaction d’alarme, pâleur, rougeur, tremblement.
5. Un examen préalable devra être effectué par un médecin qui devra conseiller les parents, et délivrer obligatoirement un certificat d’aptitude. Les enfants de moins de 6 mois ne pourront être confiés qu’à des équipes très spécialisées.

b) Conditions d’encadrement :
1. Les parents participeront obligatoirement à la séance dans le bassin. La profondeur de l’eau doit leur permettre d’avoir pied.
2. Le chef d’établissement doit s’assurer de la constitution d’une équipe pluridisciplinaire qui comprendra notamment des représentants des catégories professionnelles suivantes :
>  spécialistes de natation : maîtres nageurs sauveteurs, éducateurs et entraîneurs.
>  spécialistes de P. M. I. (Protection Maternelle Infantile) : pédiatres, psychologues, puéricultrices et autres spécialistes paramédicaux.
>  psychologues, éducatrices de crèches, institutrices de maternelle, enseignant d’E. P. S.
3. Tous les membres de cette équipe devront s’imposer une information préalable et une formation continue.

En résumé, il s’agit d’une activité de maniement délicat mais profitable lorsque toutes les conditions favorables sont remplies, cependant il convient d’appeler l’attention du public sur les risques multiples que peut entraîner cette activité.
Cette initiation devra s’adresser indirectement aux enfants au travers des parents qui devraient être solidairement informés et devraient prendre en charge leurs propres enfants. Le but à réaliser devrait se limiter à une familiarisation avec l’eau, l’enfant y étant amené dans des conditions de calme et de sécurité affective totale dans une ambiance hygiénique plus rigoureuse que pour l’adulte (asepsie, température et sous surveillance permanente, après avis médical préalable ayant défini de façon précise les indications et contre-indications individuelles à ce genre d’activité).
Nous mettons en garde les Chefs d’établissements contre les dangers d’une exploitation commerciale se substituant à un souci éducatif.

Vous voudrez bien porter les dispositions de la présente circulaire à la connaissance des directeurs de piscine de votre circonscription.

Naviguer par catégories


Dossiers sur la Noyade


Noyade et prévention

Noyade et prévention

Prévention noyade

Découvrez comment prévenir les noyades. Quelle conduite tenir devant une noyade ? Soulager les symptômes du corps ...

Découvrez la prévention de noyade

Hydrocution
Noyade enfant et bébé

Noyade enfant et bébé

Noyade enfant et bébé

Gestes qui sauvent des vies. Découvrez des photos surprenantes de premiers secours. Que faire en cas de noyade du bébé ?...

Éviter la noyade en piscine des enfants

Hydrocution
Premiers secours noyade

Premiers secours

Les 5 techniques de secours

Découvrez une sélection des meilleurs gestes pour sauver d'une noyade: soins, massage cardiaque. Sauvetage d'un noyé ...

Découvrez les soins de premiers secours

Petit Lexique sur la Noyade


Baignade

Baignade

Baignade en toute sécurité

Découvrez les principales astuces pour se baigner en toute sécurité, et le classement des baignades en France ...

Découvrez tout sur la baignade

noyade enfant
Mort par noyade

Étapes d'une noyade

Les stades de la noyade

Découvrez les principaux symptômes de la noyade sur le corps : respiration, vomissements, douleurs, etc...

Découvrez les étapes de la noyade

noyade enfant
Noyades en France

Législation en France

Éviter les noyades

Législation française sur les noyades et hydrocutions (circulaire). Prévention des noyades et baignades en France ...

Découvrez les noyades en France